Définir son modèle : Le conseil d’administration

4-conseil_administration

La loi oblige les organismes à but non lucratif à être dirigé par un conseil d’administration (CA) constitué d’au moins trois personnes bénévoles, que l’on nomme administrateurs. Le CA est légalement responsable de l’organisme. En ce sens, il est imputable devant les membres, le gouvernement et le public de ce que fait l’organisme. Il définit la vision, la mission et les valeurs organisationnelles qui guident le fonctionnement de celui-ci. Le CA doit nommer, parmi ses administrateurs, les membres de la direction, soit le Président, le Secrétaire et le Trésorier. Le directeur général est, quant à lui, l’employé du conseil. Il dirige l’ensemble des activités de l’organisme, sous la surveillance du CA. Les bénévoles, employés et pigistes de l’organisme se rapportent à lui.

Au-delà de l’obligation légale, un conseil d’administration est une instance qui peut vous aider à mieux concrétiser votre démarche artistique. En plus de vous donner un coup de main pour le financement de vos projets, le CA peut être mis à profit pour trouver des solutions à différentes problématiques grâce à des points de vue variés : légaux, académiques, communautaires, etc.

 

guillemets fleches gaucheTRUCS ET ASTUCES

  • Au fil de la croissance de votre organisme, diversifiez le profil des membres de votre CA en allant chercher autant d’individus provenant du milieu des arts que de celui des affaires. Un avocat ou un comptable peuvent apporter une expertise à l’organisme.
  • Les activités-bénéfices relèvent, en partie, du conseil d’administration. Comptez sur le réseau de vos membres pour participer à ce type d’activités.
  • Ne négligez pas l’importance d’une saine gouvernance, il s’agit d’un critère prépondérant pour l’obtention de financement public, surtout au fonctionnement.
  • Dans la mesure du possible, n’assumez pas à la fois le rôle de direction générale et celui de Président de votre organisme. Vous vous retrouveriez en conflit d’intérêts.
  • Si vous éprouvez des difficultés à recruter de bons administrateurs, plusieurs programmes de jumelage vous aideront à trouver la perle rare. Référez-vous à Bénévoles d’affaires pour connaître leurs programmes.
  • Pour des conseils pratiques sur la gouvernance, visitez les plateformes IDEOS et Source OSBL.guillemets fleches droit
Partager sur Facebook